l'ossature intermédiaire
l'ossature intermédiaire
en pignon, la lisse basse. A gauche, l'ossature intermédiaire
en pignon, la lisse basse. A gauche, l'ossature intermédiaire

Après avoir collé sur les soubassements de béton cellulaire les lisses basses, pièce de douglas de 6 cm d'épaisseur pour 18 cm de largeur, qui s'étendent entre chaque poteau, je coupe et pose l'ossature intermédiare composée de tasseaux de 4x6cm ou 6x6 cm.
Cette structure n'a pas pour vocation de porter l'étage ou la charpente (c'est la structure poteaux/poutres d'ATB qui s'en charge) mais de tenir les huisseries et de rigidifier les murs de terre-paille.

Je commence par la partie Ouest du rez-de-chaussée et pose seule ma première fenêtre, celle de la salle de bain : J'en éprouve une grande fierté !

Hormis les passages réguliers sur l'échelle pour fixer le haut des tasseaux, ce travail n'est pas douloureux et très agréable.

A la mi-Juin, toute l'ossature intermédiare est en place et l'essentiel des huisseries également. Il ne manque que celles dont la pose incombe à ATB (baies fixes et porte-fenêtre du séjour) et la porte-fenêtre de la chambre, commandée tardivement.

Partagez votre site

ecohameaudandral.over-blog.fr

lhabicoque.jimdo.com